Les médiations

Escape-game à ciel ouvert

Publié par : Margaux LOUËT (CIAP Amiens)

C'est dans le cadre des 800 ans de la cathédrale que le CIAP d'Amiens a décidé de proposer une exposition dédiée aux enfants et un escape-game à ciel ouvert. Le souhait était de donner la possibilité aux adolescents et jeunes adultes, de se retrouver dans une programmation dédiée avec des contenus adaptés.

L'objectif de cet escape-game n'est pas de donner un cours complet sur la cathédrale d'Amiens, mais de proposer une mise en bouche de ce monument et de sa place dans la ville. A leur arrivée, les joueurs visionnent une vidéo qui pose le contexte historique d'Amiens au XIIIème siècle, ainsi que de l'avancée de la construction de la cathédrale. Puis, leur sont donnés le contexte scénaristique du jeu ainsi que leurs objectifs tout au long de la partie. Celle-ci dure 1h15 et est adaptée pour les publics familiaux. A aucun moment ils n'ont besoin de rentrer dans la vraie cathédrale.

Les joueurs se voient ensuite confiés une besace avec un profil (chanoine, bâtisseur, échevin, tavernier ou ménestrel), ainsi qu'un objet affilié susceptibles de les aider pendant la session de jeu. Equipés d'un talkie-walkie, ils peuvent communiquer avec le maître du jeu qui les surveille de loin, où qu'ils soient. 

La première étape consiste à trouver l'ivrogne qui pourrait avoir vu quelqu'un sortir de la cathédrale le soir de l'incendie ou être lui-même l'incendiaire. Les joueurs sont dans la sacristie (pièce immersive recrée au 2ème étage du CIAP) et résolvent des énigmes avant de trouver le lieu où se trouvent l'ivrogne. Ils se dirigent ensuite vers lui pour lui poser des questions avant d'être dirigés vers le beffroi. Ils transportent avec eux un dossier d'enquête rassemblant les témoignages et les premiers suspects. Arrivés au beffroi, ils entrent dans une nouvelle salle immersive. Ils trouvent alors une lettre indiquant qu'un chanoine est coupable de simonie en vendant les indulgences au peuple. Ils doivent trouver également le nouveau lieu d'enquête. Une fois qu'ils décident de se rendre au Portail de la vierge dorée, au niveau du transept sud de la cathédrale, le maître du jeu les laisse sortir du beffroi et se rendre à ce niveau. Ils y rencontrent un mendiant, ancien serrurier, qui contre une bourse de monnaie, accepte d'examiner les clés qu'ils ont en leur possession. S'ils donnent une clé trouvée au beffroi, celui-ci leur dit de retourner à la sacristie ouvrir un meuble avec la clé, sinon, ils doivent retourner au beffroi la chercher. Une fois de retour dans la sacristie, ils peuvent ouvrir le meuble contenant le journal de l'un des échevins de la ville dénonçant Jehan Le Sec, doyen du chapitre de la cathédrale. Les joueurs, par déduction doivent donner son nom au maître du jeu, qui stoppe le chrono. 

Les joueurs terminent le jeu par deux vidéos de conclusion, l'une les félicitant de leur travail d'enquêteur, l'autre démêlant le vrai du faux de cet épisode de l'incendie. Ils débrieffent ensuite leur aventure avec le maître du jeu.

 

Ce type d'animation est intéressante, puisqu'elle permet d'entamer un dialogue avec des publics éloignés de la culture ou moins sensibles à certains sujets, en s'appuyant sur des éléments de jeu. Couplé avec l'exposition "La cathédrale d'Amiens : un jeu d'enfant", le médiateur peut adapter sa visite de l'exposition en fonction de ce que les joueurs auront vécu dans le jeu. Il est alors possible d'approfondir certains sujets comme la place des échevins dans la cité, celle du clergé, pourquoi construire une cathédrale, le rôle des habitants dans la construction de l'édifice ou encore les métiers liés à la construction de la cathédrale, etc...

Les retours ont été globalement très positifs de la part des joueurs et il a été noté une réelle envie de trouver plus d'animations de ce genre. Dans les prochaines semaines, le dispositif sera testé avec des publics éloignés de la culture type CCAS. Le jeu prendra alors tout son sens et le rôle du médiateur n'en sera que plus important.

En attendant, voici la capsule vidéo montrant les différents lieux et parlant de l'organisation du jeu.

Bon visionnage !

Année de lancement

2020

Champs thématiques

Type de médiation

Types de Public

Situation

Dans les murs / Hors les murs / À l'extérieur

Auto-évaluation

Le schéma ci-contre représente selon dix critères, classés de 1 à 5, une forme d’auto-évaluation par l’institution. Sans aucune hiérarchie d’intérêt entre une médiation et une autre, il s’agit de se donner seulement une représentation en fonction du temps de préparation nécessaire, de l’implication des usagers attendue, du budget à consentir, du nombre de partenaires à mobiliser, des compétences techniques nécessaires, des spécialistes à réunir, du temps de préparation, de la durée de l’action proposée.